Bleus à l'âme ?

Il n’y a vraiment pas de quoi être fier de notre équipe de France ! Quel cinéma ce dimanche: bagarre, communiqué de presse docilement récité par le sélectionneur, démission d’un Directeur adjoint de la Fédération.

Quel triste film dans une Coupe du monde qui doit être avant tout une fête.

Cette fête, elle est gâchée par de jeunes hommes qui ont oublié les raisons pour lesquelles ils ont, un jour, voulu jouer au football.
Il serait peut-être temps de revenir aux fondamentaux : le respect d’eux-mêmes, de l’entraîneur, du public, l’envie de se dépasser, de donner le meilleur, l’esprit d’équipe et bien sûr, le plaisir du jeu !

Il serait peut-être bon qu’il retrournent dans leur tout premier club pour retrouver les petits garçons volontaires, talentueux et passionnés qu’ils étaient. Il serait bon qu’ils se rappellent les exigences mais aussi les encouragements de leurs entraîneurs.

Assez de caprices, nous voulons de belles actions, des buts splendides et de la classe sur le terrain !

Au travail Messieurs. Nous méritons mieux que vos débordements et vos plaintes incessantes et stériles.

La balle est dans votre camp, gardez-là et marquez, bon sang !

Publicités