Skip to content
juillet 20, 2010 / A toutes lettres

L'affaire Bassière, un crime retentissant dans l'Orne en 1862

François Bassière, colérique, exigeant est porté sur la dive bouteille. Un soir de janvier 1862, il rentre de la foire d’Argentan, de l’argent plein les poches. L’attendent pour le dîner, son épouse Clémence, son fils Albert et la servante Euphrasie. Ce soir là, un ami se joint au dîner familial : Lapierre.

François Bassière n’aura pas le temps de terminer son lapin aux champignons. Il sera abattu d’un coup de fusil au milieu du repas. Un crime sanglant et trois suspects, la veuve, le fils et la servante de la victime. Un premier procès en assises se déroule en Alençon au mois de juillet 1862. Il conduit à l’acquittement des deux femmes et à la condamnation d’Albert Bassière aux travaux forcés.

L’histoire aurait pu s’arrêter là. Un second dossier d’assise est découvert par les Archives départementales de l’Orne en 2008.
Après le rejet en août d’un recours en Cassation, Albert Bassière décide de « se mettre à table » et révèle les noms de ses complices : Aristide Houlette, meunier du moulin voisin de la Véronnière, Dominique Gobory, auteur du coup de feu et Célestine Quériot, ancienne servante des Bassière. En mars 1863, un second procès les condamne respectivement aux travaux forcés à perpétuité et à 20 ans de travaux forcés. La condamnation d’Albert Bassière aux travaux forcés est, elle, confirmée.

Cette affaire tragique et rocambolesque a inspiré une exposition et une bande-dessinée (par Djan et Jay) et a mis en lumière une mission cruciale des Archives départementales : la collecte et le classement des décisions des différentes juridictions ornaises.

Les 12 panneaux concoctés par la Médiathèque départementale de l’Orne en 2007 sont complétés par des pièces originales des deux procès et une sélection des journaux de l’époque. Jamais affaire criminelle ornaise n’aura été aussi médiatisée. L’exposition d’aujourd’hui vient la relancer. Qui sait si la télévision et le cinéma ne vont pas s’en emparer.

L’affaire Bassière contre les experts… la bataille est lancée.

Archives départementales de l’Orne
8, avenue de Basingstoke
61000 Alençon
Du 15 juillet au 15 octobre 2010, du lundi au vendredi de 8h30 à 17h30 (fermeture
Mardi matin 5 septembre et 7 octobre)
Visite commentée de l’exposition sur demande, à partir du 9 août.
Renseignements 02 33 81 23 02

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :