Skip to content
décembre 19, 2010 / A toutes lettres

Luc Ferry dans les pas de Jane Austen?

Etonnant? Et pourtant. Luc Ferry donnait, ce mercredi 15 décembre, une conférence très intéressante à la Halle aux Toiles (Alençon). Ce, à l’invitation des Organisations agricoles de l’Orne.

Charmant, clair, incisif et souvent très drôle, l’ancien ministre de l’Education Nationale a évoqué la déconstruction de nos valeurs traditionnelles, cause directe de la surconsommation.

Je dois avouer que j’ai davantage goûté la dernière partie de son exposé concernant l’émergence du mariage d’amour et la fragilité de celui-ci.

Tout en se réjouissant de l’autonomie financière des femmes et de la formidable liberté qu’elles ont su conquérir au fil des ans, notre homme nous met aussi en garde: en fondant le mariage moderne sur la passion amoureuse, nous l’avons rendu instable, nous l’avons exposé aux individualismes et à l’égoïsme des protagonistes.


Cette ambiguïté, Jane Austen la dénonce aussi, dans ces romans. Rappelez-vous, elle se moque de Darcy, « violemment amoureux » d’Eliza Bennet, elle raille Harriet Smith dont le coeur est si changeant. Luc Ferry brise un tabou en nuançant les vertus du mariage d’amour mais peut-être pour son propre bien. Qui sait !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :