Skip to content
février 6, 2011 / A toutes lettres

Je bosse enfin à la télé… un délice d’autodérision signé Charlotte Blum

Je flânais comme souvent chez le libraire lorsque mon regard fut attiré par la couverture pimpante d’un roman « déjà best seller sur Iphone ».

Ah oui, tiens donc ! J’apprendrais un peu plus tard, devant mon écran, que Charlotte Blum était connue sur le web pour ses épisodes de « Je bosse enfin à la télé » diffusés, à la demande, moyennant une somme modique via l’application et le site de Smartnovel. Lesquels réinventent un genre très prisé au XIXe : le roman feuilleton ! Comment la curieuse et librivore que je suis a t-elle pu passer à côté de cette innovation !  J’ai rapidement réparé mon oubli et je vous invite à jeter un coup d’oeil, c’est très amusant. Au depart, l’idée était de délivrer de courts textes sur un smartphone afin d’accompagner les trajets quotidiens de leurs propiétaires.

Peu après ma visite sur le site, j’ai entamé le roman de Charlotte que j’ai lu d’une traite. C’est de la chick lit (littérature de filles), parfaite pour conclure une journée de fille (soins de beauté, balade, shopping…), drôle, légère, délicieusement insolente et surtout, ne se prenant pas au sérieux !

On retrouve, avec plaisir, de jeunes femmes qui savent grandir et évoluer, tirer des enseignements de leurs expériences malheureuses. Elles se remettent en question et progressent. Elles trouvent peu à peu leur chemin et restent joyeuses, fidèles à leurs valeurs et à leurs amis. On retrouve Sophie Kinsella et son irrésistible Becky Bloomwood (que j’adore !), on retrouve les héroïnes fortes, créatives, vulnérables d’Isabel Wolff, on retrouve Jenna Rink, la charmant personnage de la comédie « 30 ans sinon rien » qui renoue avec elle-même.

Je vous en dis un peu plus sur l’intrigue : Marion quitte un boulot tranquille par le monde de la télévision dont elle a toujours rêvé ! La voilà engagée à Teen TV et ses débuts sont un peu catastrophiques. Cela donne des scènes plutôt comiques aux Teen TV music awards ! Face aux obstacles, Marion ne baisse pas les bras, se jouant finalement des Wikham et Willoughby en pussance et elle trouve des alliés précieux dans ce mileu pourtant féroce qu’est le petit écran !

A savourer, sans modération !

Je bosse enfin à la télé,

Charlotte Blum

Editions de l’Archipel, 2011, 15,95€

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :