La bibliothérapie ou les vertus de la lecture…

Aider les gens à renouer avec le simple plaisir de lire,  leur permettre de trouver, dans un ouvrage, des réponses à des interrogations intimes mais aussi soigner des êtres… Tels sont les objectifs de la bibliothérapie,  proposée notamment par The School of Life à Londres.

Le principe est simple, vous remplissez un questionnaire autour de vos goûts littéraires, de votre état d’esprit du moment et de vos aspirations.  Vous consultez un bibliothérapeute qui vous prescrit les ouvrages adaptés à votre cas. Des retraites de lectures sont même organisées.

Pourquoi pas ! Un regard extérieur est souvent bénéfique et les livres conseillés peuvent vous ouvrir des horizons insoupçonnés.  Cela vaudrait le coup de tenter l’expérience. En attendant,  je veux bien partager avec vous une petite ordonnance…

Washington Square  de Henry James pour grandir… et devenir une femme de caractère.

Une vie de Guy de Maupassant, pour rester soi-même, fidèle à ses valeurs, en dépit des épreuves.

Raison et Sentiments de Jane Austen… pour le Colonel Brandon,  pour son attitude chevaleresque,  sa fragilité, sa délicatesse d’âme et sa générosité. Sûrement le personnage masculin le plus humain et le plus séduisant de la grande Anglaise. Et il en existe beaucoup plus qu’on ne croit, des Brandon. Et ils plus près qu’on ne croit… 🙂

Et vous, quels sont les livres qui ont rythmé votre vie, qui ont modifié vos points de vue, qui vous ont redonné confiance?

J’attends avec impatience vos commentaires !

Publicités

L’agence tisse notre destin… Mais !

Au départ, il s’agit d’une nouvelle fantastique signée Philip K Dick :  adjustment team. Des agents très spéciaux font en sorte que le plan soit respecté par nous, pauvres humains que nous sommes.

Chacun de nous suivrait donc une ligne toute tracée, ponctuée de rencontres, de bonheurs, de réussites et d’épreuves programmés.

Pourquoi? Parce que le Grand Patron estime que nous ne sommes pas assez mûrs pour disposer du libre-arbitre.

Dans le film L’agence, David Norris (Matt Damon très inspiré), candidat au Sénat est promis à un avenir politique prestigieux, voire au Bureau Ovale. Seulement voilà, sa rencontre avec la belle Elise (solaire et sensible Emily Blunt) l’amène à s’écarter du chemin. Il entend bien reprendre les commandes de son existence mais il va devoir combattre des forces redoutables.

Un film enlevé à ne pas manquer, une réflexion puissante sur le destin, la liberté et les conséquences de nos choix. Romance, action, doutes… On renoue avec les grands films qui nous captivent, nous secouent, nous font rêver, à grands coups d’espoir ! Une réussite.

J’ai testé pour vous : google chrome

Nombreux sont ceux qui ne jurent que par Firefox. A mon avis, il est plus adapté aux spécialistes de l’Internet qu’aux débutants.

A la vérité, les navigateurs Internet sont complémentaires mais j’avoue avoir bien des atomes crochus avec google chrome.

Ai-je été séduite par sa simplicité, par son ergonomie, par sa rapidité. Certainement car je suis une néophyte. Je l’ai installé pour optimiser les fonctionnalités de springpad dont je vous ai parlé dans un précédent billet et cela m’a pris à peine 5 mn ! Depuis, je l’utilise bien volontiers pour mes recherches sur la toile.

Il offre un réel confort d’utilisation (extensions sympas et très faciles à installer, impressions impeccables des pages web, téléchargements aisés des documents…).

Il est gratuit, rien ne vous empêche de l’essayer tout en continuant à utiliser vos navigateurs préférés !

J’attends avec impatience vos avis et commentaires !

Meurtre sponsorisé… la marque du tueur?

C’est en lisant L’homme qui voulait vivre sa vie de Douglas kennedy que j’ai eu l’idée de ce petit billet ! La dimension comique (si, si, il y en a une !) du roman n’a pas été retranscrite dans le film d’Eric Lartigau, pourtant de haute tenue et magistralement interprété (Romain Duris est impeccable).

Je vous explique: dans le roman, Douglas kennedy plante le décor et décrit la vie scandaleusement prospère de Ben Bradford. Il énumère ses dépenses tout aussi compulsives que somptuaires, à faire pâlir de jalousie notre accro du shopping, Becky Bloomwood. Le déluge de grandes marques n’est là en réalité que pour dégommer le rêve américain, violent, dans lequel se débat notre héros qui, par lâcheté, n’a pas choisi sa vie.

Il va loin dans l’humour noir, ce cher Douglas, tellement loin que je me demande si certaines grandes enseignes n’ont pas ressenti une certaine gêne. Le meurtre « fondateur » du roman, celui qui va permettre à Ben de « mourir pour renaître » est en effet « sponsorisé », mais oui, « sponsorisé » par deux marques dont une bien connue des amateurs de bricolage. L’arme du crime? Une bouteille d’un délicieux, incompararable, rare et donc très cher sauvignon neo-zélandais. Ensuite, le cadavre est très artistement privé de ses jambes grâce au travail et à la mécanique parfaite d’une scie circulaire ! Nous avons là la marque du tueur… Drôle, efficace mais redoutablement cynique ! Ah, et on s’étonne après que le diable s’habille en Prada !

Voter, un privilège et un devoir !

Donner de la voix, prendre une décision qui engage l’avenir de notre nation, choisir ceux qui vont nous représenter au sein d’assemblées locales, nationales et européennes, c’est faire acte de responsabilité, c’est accomplir un devoir.

Voter, donner son avis est aussi un immense privilège alors que des peuples, pas si loin de chez nous, risquent leur vie pour simplement vouloir prendre la parole. Voter, c’est donner vie à cette liberté que nos aînés ont défendue avec ardeur, au prix du sang !

Dimanche prochain, 27 mars, sonne le second tour des élections cantonales ! Prenez 5mn et votre carte d’électeur pour choisir votre destin et non le subir.

Springpad, votre assistant personnel

C’est en lisant l’excellent blog du freelance que j’ai découvert le site et l’application springpad. Cet assistant personnel vous aide à saisir vos idées dans l’instant et à organiser votre pensée et vos journées.

Notes, tâches, mémo audio, photo, Springpad vous offre de multiples possibilités tout aussi ludiques que pratiques ! Vous créez des alertes, des carnets (notebooks) par thèmes, vous personnalisez votre page d’accueil et voilà !

Imaginez, vous êtes au parc ou dans le train pour un très long trajet (au hasard Alençon-Biarritz) et vous avez une soudaine inspiration ou vous découvrez l’adresse d’une site internet sympa. Avec l’application, en un rien de temps, vous ouvrez une note et saisissez quelques mots.

Cette application est gratuite sur l’iphone !

Je n’ai pas encore achevé mon exploration mais je vous en dirai plus rapidement !

Un bon coup de fourchette sans culpabilité avec le Forking (dîner à la fourchette) !

Je l’avoue, j’ai un bon coup de fourchette ! Heureusement, ce n’est pas forcèment un défaut s’il est bien géré ! Tel est le principe du Forking qui recommande de dîner avec seulement cet instrument à dents très commode et plus diététique qu’il n’y paraît !

Vous faites 3 repas par jour en consommant les grosses protéines (viandes, beurre, fromage, oeufs) plutôt le matin et à midi et vous vous contentez d’un plat unique le soir dont les ingrédients ne peuvent se manger qu’à la fourchette. Ainsi, sans vous priver, vous réduisez les quantités de nourriture et donc de calories absorbées par votre organisme.

Le poisson, les légumes, les féculents et votre plus belle fouchette s’invitent donc à votre table vers 20h ! Au restaurant, vous pouvez suivre très facilement cette règle en choisissant des plats adaptés et sains. Je tente l’aventure depuis un ou deux jours et je dois avouer que le soir, je me sens plus légère. Le matin, j’ai faim (cela ne surprendra personne !) et suis ravie de retrouver un bon petit dejeuner ! Avec deux collations, des amandes à 10h et une pomme à 16h, par exemple, (embarquées dans une jolie boîte), plus d’hypoglycémie en vue !

Je vous précise que des plats cuisinés « Forking » seront bientôt disponibles. L’unité de fabrication et de production de Forking SAS, implantée aux portes d’Alençon est fin prête. Vous pourrez trouver les barquettes dans les supermarchés dès le mois d’avril pour 5 à 6€ !