35 ans, tout rond !

Eh oui ! Ce qui devait arriver est arrivé ! J’ai atteint les 35 ans fatidiques, donc la vieillesse si j’en crois mes parents (oui, mes propres parents, les traîtres) et mes amis (les petits canaillous).

Je serais plus optimiste, 35 ans d’âge, c’est déjà beau pour un Calvados ou un Armagnac…

A 35 ans, on commence à se connaître un peu, à savoir ce que l’on veut.

On peut enfin opérer de vrais choix de vie, s’écarter des sentiers très battus et tracer sa route, bénéficier tout à la fois de son expérience et de sa jeunesse, souffler, cultiver les relations et amitiés de qualité, vraies et sincères et profiter pleinement des fruits de ses efforts (des efforts de chaque instant parfois…).

Et si 35 ans était le plus bel âge ? Il me plaît bien à moi, en tous cas !

Publicités