J’ai testé pour vous : le netbook EEPC d’Asus

Bonjour à tous,

Voilà bien longtemps que nous ne nous étions pas retrouvés pour une petite chronique « j’ai testé pour vous ». J’en profite pour vous parler d’un compagnon de route vraiment précieux : mon netbook  EEE PC d’Asus, acheté à l’occasion de mon anniversaire.

Depuis, cette merveilleuse machine, dotée d’une belle autonomie, ne me quitte plus. A Cherbourg, j’ai pu décharger les photos et vidéos prises à la Cité de la mer et les mettre en ligne grâce à la connexion wifi d’un restaurant. Dans le train corail intercités vers Saint Pierre des Corps, j’ai pu très facilement l’installer sur ma tablette. Au bureau, pas plus tard qu’hier, j’ai pu boucler un texte et l’envoyer à son destinataire alors que nous ne pouvions nous servir de nos ordinateurs.

Chic, sympa, très facile à utiliser, léger, équipé de trois ports USB, c’est n’est pas un gadget mais le partenaire idéal du travail en mobilité et de vos loisirs numériques ! Sa mémoire vive de 1 GO en fait un appareil plus performant que mon ancien portable devenu fixe.

Je viens de recevoir mon domino, c’est un modem qui transforme le réseau 3G en wifi. A moi le surf dans le TGV (enfin les TGV) Saint pierre des Corps-Biarritz ! Je vous tiens au courant. Ce netbook, c’est un achat que je suis en train de bien amortir car parfaitement adapté à mon quotidien et à mes attentes.

Publicités

1001 pages : Sans nom de Wilkie Collins

Je ne vais naturellement pas rédiger, ici, une chronique de cet excellent et palpitant roman de Wilkie Collins. Je voulais surtout partager, avec vous, une belle expérience.

Il y a quelques semaines, j’ai découvert un site Internet dédié aux fous de livres. Il s’agit de Bibliofolie qui propose des partenariats aux blogueurs littéraires mais aussi des lectures communes.

Pour cette première édition, c’est donc Wilkie Collins, auteur victorien, inventeur de la fiction moderne qui est à l’honneur. Avec Sans nom, il déploie tout son talent, maîtrise parfaitement les ressorts d’une intrigue implacable et nous fait frémir.

Voici un petit aperçu : une lettre en provenance d’Amérique vient troubler, un matin, le petit déjeuner de la prospère famille Vanstone. Dès lors, de troublants évènements et des drames épouvantables viendront jalonner la vie de Norah et  de Magdalen…

Visite de la SEP valorisation avec la Jeune Chambre Economique du Pays d’Alençon

La Jeune Chambre Économique du Pays d’Alençon organisait, hier soir, une visite de la SEP avec un objectif clair : mettre en valeur les entreprises du secteur et démontrer, s’il en est besoin, leur rôle prépondérant dans le développement économique de notre beau département.

Rendez-vous pris à Sées, dans les locaux de la SEP, au cœur même de la zone industrielle des Fourneaux. Notre guide sera Bertrand Penlaë,son fondateur. Il évoque l’esprit même de l’entreprise : assurer la collecte, le transport et la valorisation des déchets verts émanant des particuliers et des collectivités locales et la réception des bois destinés à l’approvisionnement des chaufferies collectives.

Nous conduisant au gré des différentes plateformes, Bertrand Penlaë revient sur la genèse de l’entreprise, son évolution et retrace, pour nous, la trajectoire du compost et du bois. Si le tri sélectif était jusqu’alors une nécessité mais une corvée, nous comprenons mieux, désormais, son utilité. Des sachets en pastique égarés et c’est tout le processus de valorisation des déchets qui est compromis.

Mais pourquoi une activité directement liée au développement durable n’a t-elle pas la forêt pour écrin ? « Tout d’abord parce qu’une activité industrielle comme celle-ci a toute sa place dans une zone industrielle », nous répond fermement Bertrand. Ensuite, dans un sourire, il nous rappelle les intempéries de l’hiver et à quel point l’entreprise aurait été gênée, implantée dans une zone difficilement accessible.

L’argument frappe le visiteur qui inspecte, stupéfait, l’impressionnante montagne de palettes qui s’offre à ses yeux. Transformée, cette noble matière nous chauffera bientôt.

La visite s’achève sur un constat, celui qu’aurait pu faire Lavoisier : « rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme ! » La SEP nous invite donc à la responsabilité et à la vigilance. Nous pouvons tous agir pour la préservation de nos ressources naturelles !

Un repas 100% ornais au collège Balzac d’Alençon

Manger sain et bon n’est pas qu’un simple principe dans l’Orne ! Ce midi, au collège Balzac d’Alençon, les élèves ont eu droit à un délicueux repas du térroir 100% ornais.

Ce repas aux saveurs très locales, symbole de la volonté du Département d’être plus en lien avec les producteurs locaux, a été conçu en partenariat avec la Chambre d’agriculture de l’Orne. Il est composé exclusivement de produits issus du département, des crudités, au boeuf en passant par le fromage, les fraises ou le yaourt fermier. Une première dans le département, testée auprès de plus de 500 élèves.

Ce repas s’inscrit également dans la démarche de développement durable du Conseil général de l’Orne et dans sa volonté de soutenir la filière agricole locale. Cette belle initiative vient modifier les habitudes des collèges qui réalisent souvent leurs achats à l’année via des grossistes spécialisés. Elle vient également modifier les habitudes alimentaires et surtout gustatives des élèves… Le yaourt fermier en est sans nul doute une des illustrations les plus marquantes.

Volontairement limité à un seul collège du département, ce repas-test est appelé à être reconduit dans d’autres établissements durant l’année scolaire 2011/2012.

Pour vous mettre en appétit, consultez Le menu

1001 pages : les livres se partagent

Chers lecteurs et visiteurs de ce blog,

Et si nous partagions nos livres ! 

Dans le train qui m’emportait vers Bordeaux, vendredi dernier, j’ai imaginé une opération de circulation des livres, papiers, audios et numériques, donc la création d’une communauté de lecteurs autour de ce blog  A toutes lettres.

Il ne s’agit pas de copier le système existant du Bookcrossing mais plutôt de le réinventer.

Les livres en question seront déposés dans des lieux propices à la lecture : un siège de train, un parc, un salon de thé…. A l’intérieur, vous trouverez une étiquette avec l’adresse de ce blog. Il ne vous restera pus qu’à savourer le livre et à venir partager vos impressions.

Ce n’est pas tout. Vous le savez, le livre s’écoute ou se dévore sur des tablettes numériques. Si vous avez eu un coup de coeur pour un livre audio ou un ebook, il vous suffit d’en partager les références en postant un commentaire sur la page « 1001 pages » que vous connaissez déjà.

Début de l’opération : le 20 juin 2011

A très vite pour faire vivre le livre sous toutes ses formes !

On s’organise : la procrastination, vous connaissez ?

La procrastination, vous connaissez ? Mais oui, bien sûr, vous connaissez. C’est le fait de remettre une tâche à plus tard. Nous sommes tous, à un moment donné, victime de cette étrange maladie. Quelles en sont les causes ? Le perfectionnisme, la fatigue l’ennui, la flemme…

Un dossier ardu ou un texte épineux vous attend. Vous reculez le moment de vos y mettre parce que vous ne vous sentez pas à la hauteur. Vous craignez que votre production ne corresponde pas au résultat idéalisé et vous baissez d’avance des bras. Vous attendez d’être dos au mur pour vous lancer parce que ce dossier, il va falloir tout le même le boucler, ce texte, il va falloir tout le même le rédiger.

Comment « guérir » de ce fléau? Ce n’est pas si facile mais on peut y arriver !

– En identifiant précisément ses causes. Elles ne sont pas les mêmes pour tout le monde.
– En ne cherchant pas à s’attaquer au dossier/ au texte d’un seul bloc mais en l’approchant par étape.
– En demandant de l’aide.
– En travaillant à ce dossier/ ce texte un peu tout les jours et en changeant d’activité pour ne pas se décourager. Cela fonctionne si vous avez établi un planning et décidé du nombre d’heures à consacrer à cette tâche.

Vous verrez, votre dossier va avancer et vous n’aurez gaspillé ni votre énergie ni vos forces.

Je vous laisse y réfléchir et vous propose une délicieuse petite vidéo trouvée sur le Blog du freelance.

Quelques jours en Gironde

Bonjour à tous,
Après avoir partagé avec vous mes aventures marines à Cherbourg, me voici en Gironde pour quelques jours de détente en famille.

Le weekend a été plutôt intense avec le gala de danse de mes adorables nièces. Elles ont formidablement défendu les couleurs de notre famille.
Ce lundi de Pentecôte fut un authentique jour de vacance : balade à vélo, lecture, baignade… Un bonheur.

Ce matin, retour à la civilisation car j’ai quelques textes à rédiger et je ne suis pas certaine de pouvoir compter sur l’aide du quadrupède familial, aussi dévoué soit-il.
Allez, il est temps de retrouver nos rendez-vous sur ce blog…